Souffrance au travail : oubliez le psychologue !

(Article de Margherita Nasi publié dans le journal Le Monde du 26 janvier 2016)

L’article alerte sur les dérives qui conduisent à psychologiser (comprenez faire traiter par un psy) la souffrance au travail pour ne pas traiter les problèmes de fond que sont les modalités d’organisation et de production.

  • « de nombreux médecins se plaignent d’avoir à régler des problèmes qui relèvent du management plus que de la santé » « le problème n’est pas médical, il est lié au travail »
  • « bien sûr qu’il y a des gens qui vont mal et que le travail joue un rôle majeur dans ce malaise, sauf qu’on utilise le psychologue pour faire du contrôle social, pour adapter les humains à des conditions hostiles ! »
  • « (on) transforme la fragilité des situations en fragilité des personnes »

 pdfarticle_RPS_le_monde                                  

Dans nos rencontres avec les entreprises et leurs salariés, il est vrai que nous percevons cette tendance à vouloir traiter les risques psychosociaux comme un problème d’individus. Pourtant, depuis La Loi de Modernisation Sociale du 17 janvier 2002, les exigences en termes de santé et sécurité en entreprise sont étendues à la notion de santé mentale. La prévention des risques psychosociaux est une obligation légale en entreprise. Comme pour les autres risques l’employeur doit :

  • « prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs
  • adapter le travail à l'homme, en particulier en ce qui concerne la conception des postes de travail ainsi que le choix des équipements de travail et des méthodes de travail et de production, en vue notamment de limiter le travail monotone et le travail cadencé et de réduire les effets de ceux-ci sur la santé 
  • Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants, notamment les risques liés au harcèlement moral et au harcèlement sexuel... »

(Extraits du code du travail-article L4121)

Chez EMERGIS nous accompagnons les entreprises dans la compréhension des enjeux de la santé et sécurité au travail et dans l’identification des risques liés à l’organisation, aux méthodes de travail et au management.

Le travail sur la prévention des risques psychosociaux devient une opportunité d’améliorer le dialogue social, les conditions de travail et la performance globale de l’entreprise.